8
March
Chers parents,

Les circulaires d'informations émanant des autorités gouvernementales, concernant l'épidémie de CORONAVIRUS, évoluent chaque jour.
Les zones de clusters sont plus nombreuses. Il s'agit d'endroits où des cas confirmés ont été détectés.
La liste des clusters est susceptible d’évoluer tous les jours en fonction de l’évolution de la propagation de l’épidémie.

La liste est mise à jour sur le site gouvernemental : www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Les clusters identifiés sont :

1) Les territoires des communes de Creil, Crepy-en-Valois, Vaumoise, Lamorlaye, Lagny-le-Sec, La Croix Saint Ouen, Montataire, Nogentsur-Oise et Villers-Saint-Paul dans le département de l’Oise.

2) Le territoire de la commune de la Balme-de-Sillingy en HauteSavoie.

3) Les territoires des communes d’Auray, Carnac et Crac’h en Morbihan

S’ajoutent :

4) Les territoires des communes de Brec’h et Saint-Pierre-Quiberon dans le Morbihan

5) Un cluster dont la définition reste floue dans le département du Haut-Rhin.

La lecture combinée des arrêtés préfectoraux invite à considérer que le territoire de ce cluster du Haut-Rhin est constitué des communes de Bernwiller et Hésignue.

2. SCOLARISATION DES ELEVES DONT UN PARENT EST IDENTIFIE COMME « CAS CONTACT » OU « CAS CONFIRME »

Un « cas contact est une personne comme celle ayant été en contact avec un cas confirmé.

Un « cas confirmé » est une personne pour laquelle un prélèvement a confirmé l’infection par le SARS-CoV-2.

Les élèves dont l’un des parents est un « cas contact » sont scolarisés normalement.

Les élèves dont l’un des parents est un « cas confirmé » ne sont pas admis dans leur établissement scolaire. Ils bénéficient de la continuité pédagogique.


3. PRECISIONS SUR LES MESURES APPLICABLES AUX CLUSTERS

Les instructions gouvernementales confirment que la donnée essentielle à prendre en compte est le lieu de résidence.

En conséquence :

 Les élèves ne résidant pas dans un cluster mais ayant circulé temporairement dans un cluster ne sont pas concernés par les mesures restrictives et doivent donc poursuivre une scolarisation normale.

 De même, les élèves ne résidant pas dans un cluster mais dont un parent travaille dans le territoire d’un cluster ne sont pas concernés par les mesures restrictives et doivent donc poursuivre une scolarisation normale.

Pour l'instant, pas d'inquiétude à avoir. Notre région n'est pas concernée par d'éventuelles mesures restrictives.

EN CONSEQUENCE: SAUF RESTRICTION COMME INDIQUE PLUS HAUT, TOUS LES ENFANTS SONT ATTENDUS A L ECOLE LE LUNDI 9 MARS.

Toute nouvelle information vous sera communiquée aussitôt.

Comptant sur le bon sens et la confiance de chacun.

La Directrice, Claudie LAVAL ROYON

Documents
Documents (1)